Comité de surveillance

Le Comité de surveillance se charge de superviser la conduite du Conseil d’administration et de lui prodiguer des conseils. Il est aussi responsable de la supervision des affaires de l’entreprise en général.

Dans l’exercice de ses obligations, le Comité de surveillance doit agir dans l’intérêt des affaires de Dietsmann dans son ensemble. Les membres du Comité de surveillance ne sont pas autorisés à représenter l’entreprise dans des transactions avec des tiers. Le Comité de surveillance nomme un Président parmi ses membres et peut nommer un ou plusieurs Vice-président(s) parmi ses membres. Le président actuel est M. Jonkman.

Membres du Comité de surveillance

André Jonkman
André JonkmanPrésident du Comité de surveillance
Il est Président du Comité de surveillance et membre du Comité d‘audit. De 2001 à 2014, M. Jonkman était directeur financier chez Fugro NV, une firme d’ingénieurs-conseils surtout active dans l’industrie énergétique dans le monde entier. Il a été nommé membre du Conseil d‘administration de Fugro en 2004. Avant de rejoindre Fugro en 1988 comme contrôleur de groupe, il a occupé diverses fonctions chez KPMG Accountants, où il a entamé sa carrière en 1971. Ses qualifications comprennent la certification du NIVRA, le Koninklijk Nederlands Instituut van Register Accountants.
Maurice Smulders
Maurice SmuldersMembre du Comité de surveillance
Il est Président du Comité de sélection, de nomination et de rémunération.
M. Smulders a toujours été actif dans l’entrepreneuriat tout au long de sa vie professionnelle, dans des secteurs aussi divers et variés que le transport maritime, la construction et l’immobilier au Royaume-Uni et aux États-Unis. Plus récemment, il a travaillé dans le crédit mezzanine et d’autres formes d’opérations financières pour des entreprises commerciales intermédiaires et des jeunes entreprises.
M. Smulders est diplômé en droit de l’Université de Leiden. Au moment de la fondation de Dietsmann en 1977, M. Smulders et M. Kütemann détenaient tous les deux 50 % des parts dans l’entreprise.
M. Smulders a continué à détenir 50 % de participation après la restructuration de l’entreprise en 2006.
Anouschka Kütemann
Anouschka KütemannMembre du Comité de surveillance
Elle est membre du Comité de sélection, de nomination et de rémunération.

Depuis 2014, Mme Kütemann se prépare à assumer les responsabilités de la nouvelle génération d’actionnaires de Dietsmann en participant à des réunions du Conseil de direction et du Comité de surveillance, à des séminaires, ainsi qu’en visitant les services et filiales de Dietsmann à travers le monde.

Après avoir obtenu son diplôme en histoire de l’art et en archéologie de l’Université d’Utrecht, Mme Kütemann s’est engagée dans le marché de l’art de luxe. Elle a notamment travaillé dans le département d’art moderne chez Christie’s, à la European Art Foundation (TEFAF Maastricht), ainsi que dans plusieurs galeries d’Amsterdam.

Mme Kütemann est mariée et la fière mère de deux filles.

Ondine Smulders
Ondine SmuldersMembre du Comité de surveillance
Elle est membre du Comité d’audit.

En tant que psychothérapeute, Mme Smulders a développé avec succès un cabinet privé à Londres, traitant des patients souffrant de maladies mentales et de cancer.

Avant cela, Mme Smulders était économiste sénior et analyste en politique latino-américaine pour l’Economist Newspaper Group pendant plus de 10 ans. Elle a commencé à travailler sur les marchés financiers en 1987. A son départ en 1998, elle avait travaillé à Wall Street et à la City où elle a occupé des postes de directrice d’analyses financières et de stratégie des risques pour l’Amérique latine.

Mme Smulders détient un diplôme universitaire en administration des affaires internationales de l’Université Américaine de Paris ; une maîtrise en finance et comptabilité de la London School of Economics, et une maîtrise en politique latino-américaine, philosophie et économie de l’Université de Londres. Elle maîtrise le néerlandais, l’anglais, le français et l’espagnol.

Réglementations

En 2017, le Comité de surveillance a adopté toute une série de réglementations régissant ses pratiques et procédures, notamment la définition et le traitement des conflits d’intérêt. Elles incorporent aussi les dispositions sur les meilleures pratiques telles que stipulées dans le Code néerlandais de gouvernance d’entreprise :

Conseil d'administration
Comités